Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 11:23
Fleurs de romarin...

Quinze  jours que j’ai ouvert ce blog, nous en étions au tout début du printemps… Et déjà la saison de la cueillette bat son plein, nous n’allons pas lever le pied jusqu’en novembre…

J’étais fermement décidée à vous proposer des recettes que j’aurai expérimentées cette semaine, mais un dimanche pluvieux et une nuit  difficile avec un petit bonhomme malade ont eu raison de mon courage pour partir en cueillette !

Il fallait bien, cependant, que je trouve quelque chose à vous mettre sous la dent, avec ce que j’avais sous la main… Je vous avais bien dit, pas facile la cueillette quand on habite le centre-ville !

Ma petite terrasse, bien qu’ensemencée, ne foisonne pas encore d’herbes et moins encore de fleurs. Les muscaris, toxiques, bien que magnifiques ne convenaient pas  à une recette… Restaient alors les fleurs de romarin, Rosmarinus officinalis

Cultivé depuis l’Antiquité, on accorde au romarin des pouvoirs de sorcellerie, il éloigne les mauvais esprits. En herboristerie, il est utilisé contre la dépression, la faiblesse, la migraine, et les maladies de peau. En cosmétique, il est astringent, et on peut aussi l’utiliser en rinçage capillaire contre les pellicules.

J’avais envie avec ces fleurs de romarin, d’une gelée ou d’un condiment que je pourrais associer à une viande. Je suis partie d’une recette de confit de pommes aux pétales d’églantiers… Alors voilà ma recette :


CONFIT DE POMMES AUX FLEURS DE ROMARIN

2 petites pommes

½ citron

2 c. à s. de sucre

Fleurs de romarin

Alors voilà comment je m’y suis prise, j’ai cueilli mes fleurs de romarin. Il n’y en avait pas beaucoup, heureusement c’est petit et fragile… Une cueillette à grande échelle demanderait un temps fou ! Vu la petite quantité que j’avais, j’ai estimé que 2 petites pommes suffiraient… J’ai coupé mes pommes en quartiers assez fins que j’ai couvert d’eau, j’ai consciencieusement gardé les pépins de la pomme et rajouté les pépins du citron. J’ai fait fondre tout doucement jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un fond d’eau, et que les pommes aient ramolli. J’ai filtré le jus et j’ai jeté mes fleurs de romarin dedans ; j’ai laissé infuser durant 15 mn en couvrant, sinon les essences, très volatiles, s’envolent. J’ai ensuite remis mon jus à chauffer avec 2 c. à s. de sucre et le jus du ½ citron (ce qui est peut-être un peu trop) jusqu’à obtenir un sirop. J’ai ensuite mixé le sirop avec l’équivalent d’une pomme.


Et voilà, c’est très bon… Acidulé, sucré et un petit goût de romarin qui revient en bouche. Mon petit bonhomme a trouvé ça très bon, je crois que si je l’avais laissé faire il aurait mangé le pot ! Mon mari aussi ! Et ça, c’est pas une mince affaire, vu sa mine à chaque fois que je lui propose une recette issue de cueillette, depuis que ma mère lui a fait goûter les repountchous dont je vous parlerai bientôt… On va le tester dimanche avec de l’agneau…


Bien sur, la recette est adaptable avec des fleurs comestibles, lavande, acacia, coquelicot, églantine, rose, sureau, tilleul, violette…

Les messieurs météo du net n’étant pas d’accord sur le temps qu’il va faire demain, soleil ou pluie, j’espère quand même pouvoir vous proposer une cueillette dans la semaine à venir.

Et ailleurs ? sur le blog de sartan83, en Provence l’asperge sauvage et la morille, en Bourgogne, orties et pissenlits chez la pie bavarde.

N.B. : On a testé, c'était très bon... A réessayer avec un bon rôti de porc ou du magret de canard...

Partager cet article

Repost 0
Published by Pia - dans Fleurs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Cueillette & Cie
  • Cueillette & Cie
  • : Pour ceux et celles qui souhaitent cueillir et déguster !!!
  • Contact

Texte Libre

Recherche