Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 11:47

 

Pas de cueillette ce dernier WE, j’ai peut-être été présomptueuse de penser avoir le temps de cueillir, alors que nous avons traversé la France dans sa longueur, mangé chez ma belle-sœur, fêté les 40 ans d’un copain… Et retour !

Ma belle-sœur a pourtant l’immense chance d’habiter la campagne… Et de profiter d’une pâture avec un âne où poussent allègrement rumex, orties, violettes et sureaux dans la haie (miam !).

J’ai donc farfouillé dans mes « archives » pour vous proposer quelque chose à grignoter.

Il y a quelque temps déjà, avec la fille de mon mari nous avons découvert un nouveau parc à proximité de chez nous. Il est tellement facile de se rendre à pied au Jardin Public, doté du Muséum d’Histoire Naturelle et d’un jardin botanique, que nous n’avions jamais été jusqu’à celui-là, pour lequel il nous faut prendre la voiture…
C’est un petit parc, ouvert il y a 3 ans, son intérêt pour nous c’est que, peu connu, une bonne partie du parc est restée à l’état sauvage… J’ai donc pu y prendre quelques photos de plantes comestibles et aussi toxiques… Je n’y ai malheureusement rien cueilli, les parcs des villes ayant comme visiteurs les chiens citadins assez enclins à souiller leur environnement…





Je commence par une plante toxique la chélidoine, ou herbe aux verrues, grande éclaire, herbe aux boucs, herbe aux hirondelles,
Chelidonium majus. Elle pousse à partir du printemps sur le bord des chemins, dans les décombres, le long des murs ou à l'orée des bois. Attention cette plante est hautement toxique, mais on se sert de son suc jaune orangé sur les verrues et cors qu’elle est censée faire disparaître.









Nous y avons aussi trouvé les dernières primevères communes, primevère acaule, primevères sans tige, 
Primula vulgaris, plus commune par ici que le coucou (Primula veris)… On la rencontre sur les talus et dans les prés. Feuilles et fleurs sont comestibles et ont les mêmes vertus médicinales que le coucou. On les consomme en salade ou en dans un potage avec d’autres herbes.









Bien sûr et toujours des violettes… Odorantes cette fois !









Des rumex de toutes tailles… J’ai un peu de mal à vous dire duquel il s’agit… Peut-être le rumex obtusifolius comestible, jeunes pousses en salade et autres feuilles comme les épinards…




Et enfin Alliaire, herbe à l’ail, pied d’âne, Alliaria petiolata.


L'alliaire est une plante très commune en campagne, elle se trouve le plus souvent dans les lieux ombragés : lisières des bois, longs des haies. De la famille du chou, cette plante dégage un délicat arôme d'ail. Pour la reconnaître, froissez ses feuilles, s’il s’en dégage une odeur d’ail… C’est tout bon !
  On récolte en priorité les feuilles du sommet, moins filandreuses et les fleurs. Elle s’utilise uniquement crue, cuite, elle devient amère et on l’utilise comme condiment de la même manière que l’ail… Hachez les feuilles pour assaisonner vos salades, faire une sauce avec du fromage blanc, un beurre délicatement aillé, ajoutez les à vos ragoûts… Les fleurs s’utilisent en décor. Les graines, à saveur de moutarde, s'emploient comme épices.


BEURRE A L'ALLIAIRE

Hachez finement un petit bouquet d'alliaire en choisissant les feuilles du sommet, plus tendres. N'hésitez pas à mettre aussi les fleurs.

Incorporez à du beurre demi-sel, puis dégustez sur des tranches de pain de campagne ou utilisez sur des légumes vapeur.


VINAIGRE A L'ALLIAIRE

Remplir, sans tasser, un bocal en verre ou en grès. Recouvrir de vinaigre de cidre et laissez macérer une quinzaine de jours.
Ce vinaigre vous servira pour vos crudités, déglacer une poêle ou assaisonner une salade au poisson.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Pia - dans Plantes
commenter cet article

commentaires

Claude B 10/04/2009 20:48

c'est avec plaisir que je vous accueille dans ma communauté.
bonne soirée

Pia 10/04/2009 21:44


Merci !

Je ne suis pas une championne en photo, mais j'aime cette région ou je suis née et je cherche à diffuser un savoir ancien lié à notre terroir !

@ bientôt 


Douar_Nevez 08/04/2009 19:33

Bonne soirée Pia.

Pia 08/04/2009 19:38


Oui je sais je traîne un peu la pâte en ce moment... Pas eu le temps d'écrire un article, je pense que je vais faire ça demain. @ bientôt


La Pie Bavarde 01/04/2009 20:01

C'est dommage de faire cuire l'Oronge. Sans la laver, essuyez-la seulement avec un torchon. Coupez-la en tranches de 5 mm puis salez légèrement et poivrez. Dégustez-la avec un petit filet d'huile d'olive, de bonne qualité bien sûr.
C'est une façon de la cuisiner pour qu'elle donne tous ses parfums.

Pia 01/04/2009 20:59


Promis j'essayerais !


La Pie Bavarde 01/04/2009 19:09

Toujours ausi sérieux et intéressant !
Pour info : beaucoup d'amanites sont comestibles, certaines peuvent être consommées crues (Oronge des césars) d'autre cuites pour éliminer les toxines comme la golmotte connue sous le nom d'Amanite rougissante ou vineuse (c'est un régal). L'Amanite tue-mouche à faible dose est hallucinogène, à déconseiller pour les non initiés.
Pour consommer les amanites, il faut bien connaître les toxiques et les mortelles. Mais d'autres champignons dangereux sont plus vicieux que les amanites. Par exemple : le Mousseron de la-Saint-Georges, est un des meilleurs champignons qui poussent en avril. Ne pas confondre avec l'Entolome livide très dangereux, que l'on nomme le tueur de Bourgogne, il pousse en automne (couleur, parfum, pousse en rond de sorcière comme le mousseron)
Bon appétit.

Pia 01/04/2009 19:49


Oui j'ai déjà goûté l'oronge, un vrai régal... Quand on sait la cuisiner car ma mère a fait plusieurs essais avant de trouver comment, à l'ail et au persil comme les cèpes c'est pas terrible, mais
à la crème... miam !
Pour l'amanite tue-mouches, j'étais au courant (le bouquin cité en bibliographie "la pharmacie naturelle" est très complet), c'était même l'hallucinogène utilisé par les chamans d'Europe de
l'est...
Le mousseron de la St Georges ne se consomme pas trop par ici... Je crois que là j'aurais effectivement des doutes...
Je suis très flattée que vous trouviez mes articles serieux  

A bientôt 


Douar_Nevez 01/04/2009 17:09

Je crois qu'il faut vraiment apprendre sur le terrain pas juste avec un livre ( comme il le faisait).
Rassures-toi, je mange des champignons et j'en ai beaucoup ramassé...des girolles, par exemple.
Non je ne mangerai pas le champignon rouge à pois blancs !!! :D Il est dangereux celui-là !!.
Bisous.

Présentation

  • : Cueillette & Cie
  • Cueillette & Cie
  • : Pour ceux et celles qui souhaitent cueillir et déguster !!!
  • Contact

Texte Libre

Recherche